Département de la Seine-Saint-Denis | La Culture et l'Art au Collège

Edition | Année parcours : 2017

Informations sur le parcours à la date du : 23/11/2017

"Espèces d'Ordures": un documentaire sonore

Coordonnées du collège
  • Collège affecté : Collège Antoine de Saint-Exupéry
  • Ville : NOISY-LE-GRAND
  • Classe : autre 
Coordonnées de la structure
  • Nom de la structure : Péniche Opéra
Coordonnées de la personne ressource
  • Identité : Madame Céline Morel

1. Articulation avec un processus de création :

Le parcours a un lien avec la création / le projet scientifique en cours ou à venir

Projets artistiques/scientifiques en cours ou à venir de l'artiste ou du scientifique menant le parcours
  • Je réalise depuis plus de 10 ans des documentaires, reportages radiophoniques et créations sonores notamment pour ARTE Radio, la radio web de la chaîne télévisuelle ARTE (www.arteradio.com). J'ai également co-réalisé plusieurs essais documentaires photo-phonographiques diffusés sur les sites de Libération ou de la revue XXI. Lauréate à deux reprises de la bourse SCAM "Brouillon d'un rêve sonore", mes productions traitent autant de sujets intimistes que sociétaux. Un de mes projets documentaires sonores en cours s'intéresse à la manière dont les sociétés produisent, traitent, s'approprient et transforment les déchets. L'idée est de questionner l'avenir de nos systèmes de valeurs et de nos modes de vie. Montrer comment on collecte, on trie, on transforme nos déchets, c'est en effet montrer de nouvelles manières d'habiter le monde dans une écologie et une économie qui tiennent compte de la surproduction et de l'appauvrissement de nos ressources. Mon projet est en cours d'écriture et j'envisage de le proposer soit à ARTE Radio soit à France Culture pour l'émission La Série Documentaire. J'envisage également de poursuivre ensuite ce travail sous forme de webdocumentaire.
Articulation du parcours avec ces projets
  • Au-delà de la thématique à dimension éco-citoyenne, l’objectif de ce parcours est de sensibiliser les élèves à l'univers du documentaire sonore. Ce parcours, mené étroitement en binôme avec Mme Mounir, professeure de la classe ULIS du collège Saint-Exupéry de Noisy-le-Grand, permettra aux élèves de travailler en amont sur le thème de notre documentaire : la vie des déchets. La thématique ne leur sera donc pas inconnue lorsque je commencerai le parcours avec eux. Ils auront déjà étudié la question avec leur professeure, fait des recherches sur la manière dont notre société produit, traite et transforme les déchets. Car toute démarche documentaire s'appuie toujours en amont sur des recherches, lectures, visionnages, écoutes pour connaître et approfondir le sujet auquel on s'intéresse et trouver un angle pour notre réalisation. Puis pour récolter la matière sonore de notre documentaire, nous partirons à la rencontre des personnes qui au quotidien travaillent autour de la question des déchets en Seine-Saint-Denis. La phase de tournage est évidemment primordiale pour la réalisation d'un documentaire. Au-delà de l'aspect technique de l'enregistrement sonore qu'ils réaliseront eux-mêmes avec des Zoom H4N, il s'agit aussi et surtout d'apprendre à tisser une relation avec la personne que l'on interview. S'intéresser à la parole de la personne que l'on enregistre, mais aussi savoir la prendre pour construire un échange ; il s'agit en fait de construire une interaction attentionnée. Cela nécessite aussi en amont de préparer l'entretien. Puis nous ferons du montage sonore sur un logiciel d'édition gratuit installé sur les ordinateurs du collège. Au-delà de l’aspect technique du logiciel, il s’agira de sensibiliser au sens "artistique" du montage : agencement de séquences pour raconter une histoire sonore, jouer sur les variantes sonores, la place et l'intérêt d'avoir des "ambiances" pour aider l'auditeur à imaginer un lieu, à incarner un décor...

2. Construction du parcours (pendant le temps scolaire et avec une classe donnée)

L'artiste, le scientifique a t'il déjà mené un parcours CAC lors des éditions précédentes ? Si oui, précisez dans quel collège, la ville et ce qui motive le renouvellement de sa candidature.
  • Depuis 2010, j'ai animé plus d'une douzaine d'ateliers sonores dans des collèges et associations dédiées aux jeunes, à Paris, en Seine-Saint-Denis et dans les Hauts-de-Seine. J'alterne fréquemment mon travail de réalisatrice sonore avec des projets d'ateliers culturels et éducatifs et ces deux facettes s'enrichissent mutuellement. J'aime partager de manière concrète la découverte de la création radiophonique, un genre souvent méconnu des collégiens et qui exige réflexion, technique, créativité et rigueur. En 2016-2017, j'ai mené deux parcours CAC dont un au collège Saint-Exupéry de Noisy-le-Grand avec la classe ULIS de Mme Mounir. ULIS est un dispositif qui permet à des jeunes en situation de handicap, de suivre une scolarité adaptée en milieu ordinaire. Leurs handicaps sont différents (troubles des fonctions cogitives), ce qui entraîne des conséquences assez variables d’un élève à l’autre, notamment en ce qui concerne l’autonomie et les répercussions sur les apprentissages (trouble du langage, différents troubles dys, troubles de la concentration, de l’humeur, du comportement, de la mémoire…). Le parcours "Le Magicien d'Oz" que j'ai co-mené avec la réalisatrice Elise Picon était donc destiné aux élèves de la classe ULIS. Nous avons créé une fiction sonore en 5 épisodes autour du fameux conte "Le Magicien d'Oz", écoutable sur l'audioblog : http://audioblog.arteradio.com/blog/3047637/ateliers_radio_ulis_-_st_exupery/ Les élèves du groupe rencontrent, pour la plupart des troubles du langage et sont très inhibés. La fabrication de notre fiction sonore "Le magicien d'Oz" a permis d’analyser et d’améliorer les prestations des élèves. A la fin du projet, les progrès au niveau du langage oral se sont révélés nombreux : des élèves qui osent davantage prendre la parole en classe, qui lisent les textes à haute voix en mettant davantage le ton, qui articulent… Les progrès ont été surprenants et nous avons donc décidé de renouveller un autre parcours CAC, cette fois axé autour du documentaire. En effet, le documentaire est un moyen pour les élèves de nouer des relations avec le monde extérieur. Souvent très complexés par leurs troubles du comportement, il leur est de manière générale difficile de "partir à la rencontre". Le parcours CAC "Espèce d'ordures" les aidera de manière artistique et ludique à accéder cet objectif.

L'atelier construit et encadré par l'artiste / le scientifique se déroule sur une durée d'environ 20 heures

Atelier (environ 20h)
  • 2h : écoute de documentaires sonores, analyse, échange, critique. La 1ère séance sera consacrée à l'écoute et l'échange. L’idée est de partir d’éléments radiophoniques identifiés et connus par les élèves pour glisser vers des éléments sonores moins coutumiers voire inconnus. L'objectif final de cette 1ère séance est de les amener, à travers ces écoutes, au projet de notre atelier et à la rencontre avec le documentaire sonore. 4h : préparation des entretiens nécessairement nourrie de leurs recherches sur la manière dont notre société produit, traite, s'approprie et transforme les déchets. 2h : initiation technique à l'enregistrement sonore avec les Zoom H4N, enregistrement des génériques début et fin, 6h : enregistrement in situ des différentes personnes qui interviennent dans notre projet de documentaire sonore, des ambiances... 4h : écriture des voix studio, recherches de musiques libres de droit... 4h : initiation au montage tant par son aspect technique que par le sens de cette étape incontournable. Les élèves expérimenteront eux-même la pratique du montage en binôme sur des postes informatiques préalablement équipés du logiciel de montage gratuit Reaper. Ainsi l'atelier permettra d'expérimenter toutes les étapes de la réalisation d'un documentaire sonore.

Les sorties développent et mettent en perspective l'univers artistique / culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique

Sorties (environ 10 heures) développent et mettent en perspective l'univers artistique, culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique
  • Les sorties font parties intégrantes de notre projet. Faire un documentaire sur la vie des ordures, c'est rencontrer des éboueurs, récupérateurs, entrepreneurs, ingénieurs, militants... C'est en effet lors des sorties que les élèves feront ainsi les différentes interviews qui viendront nourrir notre projet documentaire sonore. Ainsi nous nous rendrons aux Services Propreté de la ville de Noisy le Grand, à la déchetterie municipale de Noisy le Grand pour une visite guidée des lieux, mais aussi à la Collecterie de Montreuil. D'autre part, non pas en rapport avec les déchets mais avec l'univers sonore, nous assisterons à un goûter d'écoute d'ARTE Radio à la Maison de la Poésie. Il s'agit de plonger pendant une heure dans une écoute collective de documentaires, petites créations sonores ou courtes fictions radiophoniques présentées par leurs auteurs et réalisateurs. Nous envisageons également emmener les élèves à la Lutherie Urbaine à Bagnolet participer à un atelier de fabrication et création d'objets sonores à partir de collectages et recyclages.

L'analyse critique permet d'expliciter la démarche de l'artiste / du scientifique et le sens du projet

Les temps de réflexion permettent d’expliciter la démarche de l’artiste/du scientifique et le sens du projet auprès de la classe. Ils ont obligatoirement lieu en présence des élèves et deux heures minimum doivent y être spécifiquement dédiées.
  • Comme nous l'avons déjà précisé, un travail en amont du parcours CAC sera effectué par Mme Mounir, professeure des écoles de la classe ULIS, autour de la vie des déchets. Ils pourront faire des recherches au CDI et j'accompagnerai Mme Mounir en lui donnant des références de films à regarder, de documents à lire, tous adaptés aux élèves de la classe ULIS. Une fois notre parcours CAC débuté, les sessions seront entrecoupées par des séances d'écoute de documentaires sonores dont les thèmes et réalisations peuvent faire écho à notre réalisation en cours d'élaboration. Au-delà des thèmes abordés, nous analyserons les différentes réalisations : documentaire intimiste, sociétale, présence ou non d'une voix-off, place des sons ambiants, de la musique, comment tous ces éléments participent à raconter une histoire... Ces écoutes et analyses nous serviront aussi à réfléchir à la construction de notre propre documentaire : y ajouter une voix-studio, de la musique ? Quelle place donner aux ambiances, que raconteront-elles ?

La restitution, temps de cloture du projet

Le temps de clôture offre une visibilité du chemin parcouru aux pairs, à la communauté éducative et au-delà et adopte une forme originale qui ne cherche pas uniquement la présentation d'une oeuvre réalisée par les élèves.
  • Comme nous l'avons déjà précisé, les élèves de la classe ULIS iront aussi présenter leur documentaire sonore aux classes primaires avec lesquelles s'est noué depuis plusieurs années un échange annuel. Cette année les élèves de la classe ULIS feront écouter leur documentaire sonore et échanger avec les "petits" sur leur projet ! Cette réalisation sera aussi présentée au moment des portes ouvertes du collège et mis en ligne sur leur audioblog que nous avons créé l'année dernière pour la fiction "Le magicien d'Oz". L'audioblog permet de faire écouter leur projet sur internet, de le partager avec familles et amis ! Une écoute collective sera organisée dans l'enceinte du collège. Les parents y seront conviés.

3. Co-construction du parcours

Liens avec les différentes entrées du projet d'établissement et notamment de son volet culturel.
Les axes du projet d’établissement auxquels il est fait référence sont explicités et le parcours a pour ambition de s'ouvrir à l'ensemble de l'établissement (rencontres avec d'autres classes, chantiers d'étape ...).
  • Le projet d’établissement met en avant la volonté d’accompagner les élèves en difficulté dans une démarche de réussite, en proposant d’autres moyens de production que l’évaluation classique par les notes. Mener un atelier artistique auprès des 12 élèves de la classe ULIS, avec l’enseignante qui les forme en continue, et de l’artiste, va complètement dans ce sens. Ce projet permet aux élèves de la classe ULIS d'aller à la rencontre d'inconnus et de les interviewer, d'être en lien avec ce "témoin" pour récolter de la matière sonore. Le contact avec le mone extérieur peut-être inquiétant pour des élèves du dispositif ULIS et s'y confronter dans ce cadre bienveillant et valorisant (ils sont des jeunes "reporters") est très important pour transformer cette crainte en plaisir et réussite. Le projet permet également aux élèves d'aborder l'histoire des arts (références cinématographiques, musicales, sonores, plastiques qio viendront étoffer notre projet documentaire), l’écriture (un projet documentaire se prépare par l'écriture et nécessite aussi un travail d'écriture axé sur l'oralité)... Le parcours permet également au collège de valoriser les outils qu’il met à disposition pour les élèves (CDI, salle informatique). Les élèves de la classe ULIS iront aussi présenter leur documentaire sonore aux classes primaires avec lesquelles s'est noué depuis plusieurs années un échange annuel. Cette année les élèves de la classe ULIS feront écouter leur documentaire sonore ! Cette réalisation sera aussi présentée au moment des portes ouvertes du collège et mis en ligne sur leur audioblog que nous avons créé l'année dernière pour la fiction "Le magicien d'Oz". L'audioblog permet de faire écouter leur projet sur internet, de le partager avec familles et amis !
Liens avec les enseignements et notamment celui de l’histoire des arts. Les objectifs sont explicités par discipline et en lien avec le socle commun de compétences et de connaissances
  • Ce nouveau parcours sintègre parfaitement au cursus d'éducation artistique et culturelle de l'élève, rendu obligatoire par la loir d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école. Il permet à l'élève de : • cultiver sa sensibillité, sa curiosité et son plaisir à rencontrer des oeuvres • échanger avec des professionnls de l'art et de la culture • utiliser des techniques d'expression artistique adaptées à une production • mettre en oeuvre un processus de création et s'y intégrer • exprimer une émotion esthétique et un jugement critique

Application MICACO | Date : 23/11/2017