Département de la Seine-Saint-Denis | La Culture et l'Art au Collège

Edition | Année parcours : 2017

Informations sur le parcours à la date du : 23/11/2017

L'océan phénomène

Coordonnées du collège
  • Collège affecté : Collège Anatole France
  • Ville : LES PAVILLONS-SOUS-BOIS
  • Classe : 4ème 
Coordonnées de la structure
  • Nom de la structure : F93
Coordonnées de la personne ressource
  • Identité : Madame Claire Hazart

1. Articulation avec un processus de création :

Le parcours a un lien avec la création / le projet scientifique en cours ou à venir

Projets artistiques/scientifiques en cours ou à venir de l'artiste ou du scientifique menant le parcours
  • Jean-Claude Dutay est ingénieur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, CEA Saclay. Physicien de formation, il travaille sur la modélisation des traceurs géochimiques dans l’océan, dans les modèles de circulation générale océanique. Il participe ainsi activement au développement de la modélisation au sein du nouveau projet international GEOTRACES. Il a également participé à la Mission WOCE CITHER2 – campagne océanographique de Prélèvement d’échantillons dans l’Océan Atlantique Sud.
Articulation du parcours avec ces projets
  • Pendant longtemps, les discussions sur le changement climatique n’ont pas pris l’océan en compte. Jean-Claude Dutay souhaite montrer au groupe que l’océan a une place centrale dans les enjeux climatiques. Quel rôle l’océan joue-t-il dans le climat et quels sont les impacts du changement climatique sur l’océan ?

2. Construction du parcours (pendant le temps scolaire et avec une classe donnée)

L'artiste, le scientifique a t'il déjà mené un parcours CAC lors des éditions précédentes ? Si oui, précisez dans quel collège, la ville et ce qui motive le renouvellement de sa candidature.
  • Le projet Océan phénomène est une initiative entièrement nouvelle, aussi bien en ce qui concerne les contenus de l’atelier que les visites ou la restitution

L'atelier construit et encadré par l'artiste / le scientifique se déroule sur une durée d'environ 20 heures

Atelier (environ 20h)
  • « L’océan phénomène » est une initiative conçue pour qu’élèves et chercheurs mettent en oeuvre des outils d’observation et d’expérimentation. À travers une étude de terrain qui portera les classes à la fois en mer et sur le sable, il va s’agir d’appréhender les mécanismes d’un environnement où l’homme et la nature ne cessent de se rencontrer. « Une vaste étendue d’eau ? » (5h) Qu’est ce que l’océan ? Et qu’en savons-nous ? Grâce à l’emploi d’images, de schémas et d’exemples, l’intervenant explique comment travaillent les océanographes : répartition des grandes masses d’eau sur terre, place des océans dans le cycle de l’eau, grands courants océaniques, rôle central dans la régulation des climats, etc. Cette phase est prolongée par une seconde approche plus localisée : l’océan et sa rencontre avec les bords de mer. « Les littoraux » (10h) Cette seconde phase est essentielle, elle s’appuie sur la visite exploratoire, en deux jours, d’un site situé sur le littoral breton : il s’agit de mener une campagne de prélèvements. Celle-ci s’opère selon différentes méthodes permettant par la suite de pouvoir reconstituer à la fois la nature de ce milieu (les écosystèmes particuliers liés à l’océan, les vies minuscules, etc.) et sa structure (bio et géochimie côtières, dynamique sédimentaire, etc.). Une séance préparatoire à la visite est conduite en classe pour découvrir le site, se répartir les missions et maîtriser les techniques d’observation et de prélèvement. « Mondes de l’océan » (5h) De retour en classe, les élèves entreprennent une analyse à partir des nombreuses données collectées sur leur site. Cette nouvelle phase montre comment l’observation directe alimente les réflexions. A charge pour les élèves de faire comprendre l’environnement qu’ils ont étudié, d’en montrer la composition et surtout d’expliquer les relations qui le caractérisent. Ce matériau est ensuite associé aux études réalisées par d’autres chercheurs de manière à enrichir la restitution finale des élèves.

Les sorties développent et mettent en perspective l'univers artistique / culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique

Sorties (environ 10 heures) développent et mettent en perspective l'univers artistique, culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique
  • Visite de deux jours sur le littoral (Cherbourg-Octeville - Mont Saint-Michel) Au programme : • Découverte de la cité de la mer de Cherbourg, les élèves découvrent cet espace consacré à l'exploration sous-marine et à la découverte des grandes profondeurs. • Rencontre avec les équipes de la ferme marine Aquacaux, le groupe découvre le site et les types de planctons utilisés dans l'élevage des poissons • Observation des grandes marées-Mont Saint-Michel (terrain et prélèvement) Compte tenu du caractère exceptionnel de la sortie, les groupes engagés dans l’initiative ne bénéficieront que de cette unique sortie.

L'analyse critique permet d'expliciter la démarche de l'artiste / du scientifique et le sens du projet

Les temps de réflexion permettent d’expliciter la démarche de l’artiste/du scientifique et le sens du projet auprès de la classe. Ils ont obligatoirement lieu en présence des élèves et deux heures minimum doivent y être spécifiquement dédiées.
  • Présentation du projet en classe, avec le chargé de projets de F93. L’enseignant, en lien avec le chargé de projet, approfondit en dehors des séances le travail mené. À la fin de l’atelier, les élèves rencontrent le porte-parole de l’association « Agir Pour l'Environnement » afin d’échanger sur les conséquences de la pollution sur les océans. Le chargé de projet, l’intervenant et l’enseignant sont mobilisés pour accompagner le groupe dans cette discussion.

La restitution, temps de cloture du projet

Le temps de clôture offre une visibilité du chemin parcouru aux pairs, à la communauté éducative et au-delà et adopte une forme originale qui ne cherche pas uniquement la présentation d'une oeuvre réalisée par les élèves.
  • Chaque classe a pratiqué un même terrain situé aux alentours du Mont Saint-Michel. En commun elles peuvent fournir un matériel à même d’expliquer le fonctionnement de ce milieu. En mai 2017, invités par le laboratoire Locéan de l’université Pierre et Marie Curie, les élèves pourront croiser leurs démarches avec des chercheurs ayant eux aussi étudié ce même littoral : comparaison et surtout compréhension des évolutions à l’œuvre. Temps individuel : les élèves rendent compte de leurs explorations au collège en présentant leur démarche à la communauté éducative et aux autres élèves invités.

3. Co-construction du parcours

Liens avec les différentes entrées du projet d'établissement et notamment de son volet culturel.
Les axes du projet d’établissement auxquels il est fait référence sont explicités et le parcours a pour ambition de s'ouvrir à l'ensemble de l'établissement (rencontres avec d'autres classes, chantiers d'étape ...).
  • En plaçant la classe au contact prolongé d’un chercheur et en lui proposant de nombreuses sorties, cette démarche alimente le projet d’établissement qui vise à la réussite des élèves par le biais d’échanges culturels avec l'extérieur.
Liens avec les enseignements et notamment celui de l’histoire des arts. Les objectifs sont explicités par discipline et en lien avec le socle commun de compétences et de connaissances
  • Le projet « L’océan phénomène » s’inscrit directement dans la thématique « La planète terre, l’action humaine sur l’environnement », un des axes en sciences et vie de la terre du cycle 4. Le parcours permettra notamment aux élèves de comprendre des phénomènes biologiques à partir du contexte géodynamique global : • Dynamique des masses d’eau et d’air ; océanographie, climatologie et météorologie • Fonctionnement des écosystèmes et activité humaine à l’échelle de la planète De manière plus globale, les élèves vont notamment pouvoir travailler les compétences suivantes : Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques : - Utiliser des instruments d’observation, de mesures et des techniques de préparation et de collecte. -Interpréter des résultats et en tirer des conclusions. -Communiquer sur ses démarches, ses résultats et ses choix, en argumentant. -Identifier et choisir des notions, des outils et des techniques, ou des modèles simples pour mettre en œuvre une démarche scientifique. Domaine du socle : 4,2,1

Application MICACO | Date : 23/11/2017