Département de la Seine-Saint-Denis | La Culture et l'Art au Collège

Edition | Année parcours : 2017

Informations sur le parcours à la date du : 28/07/2017

Initiation à la composition, à l'enregistrement et à la diffusion des musiques actuelles

Coordonnées du collège
  • Collège affecté : Collège Antoine de Saint-Exupéry
  • Ville : ROSNY-SOUS-BOIS
  • Classe : 6ème 
Coordonnées de la structure
  • Nom de la structure : KinoFabrik
Coordonnées de la personne ressource
  • Identité : Madame Cynthia Delbart

1. Articulation avec un processus de création :

Le parcours a un lien avec la création / le projet scientifique en cours ou à venir

Projets artistiques/scientifiques en cours ou à venir de l'artiste ou du scientifique menant le parcours
  • https://soundcloud.com/romuald-3 https://www.youtube.com/watch?v=tkaEpUBUQDw&list=PLvSPRVTiqgDjVQ7rY_6AaZUBCnNAb_GT4 https://www.youtube.com/watch?v=cWveop0hplg&list=PLvSPRVTiqgDiV6jAk4lP6NwhaUpIO6ukK
Articulation du parcours avec ces projets
  • Dans un premier temps, nous écouterons et analyserons un grand classique, une oeuvre connue de tous, un morceau de Michael Jackson par exemple : Nous aurons à notre disposition les sessions originales d’enregistrement multipistes ainsi que les versions-maquettes qui correspondent aux croquis que fait un architecte avant que le bâtiment soit construit. La possibilité d’écouter chacune des pistes séparément, inaugurera une sorte d’archéologie et d’analyse du son durant laquelle nous comprendrons comment on aboutit au morceau final que nous connaissons tous et que nous entendons à la radio dans sa version définitive. Cette séquence sera l’occasion de faire comprendre les principaux postes, et notions techniques qui jalonnent le processus de création d’un morceau : qui compose ? qui arrange ? qui joue ? qui enregistre ? qui interprète ? qui produit ? qui mixe ? etc ... Puis également de s'accoutumer aux notions d'enregistrement multipistes, de Dubbing (ajouter plusieurs pistes successives d'enregistrement pour "grossir" le son), et évidemment, commencer à côtoyer l'outil actuel principal d'enregistrement : L'ordinateur. Dans un second temps, nous passerons ainsi naturellement à la création et à l’enregistrement d’un morceau. Nous débuterons par l'enregistrement d'une trame rythmique faite de sons provenant uniquement du lieu dans lequel nous nous trouverons: tables, chaises, stylos ... mais également des sons du premier instrument que nous avons tous à disposition: notre corps: mains, pieds, bouche (beatbox, cris, respirations, chant). Successivement, au cours des séances, nous rajouterons des strates pour élaborer l’œuvre commune en fonction des qualités qui seront révélées au fil des sessions. Nous passerons ainsi naturellement vers les percussions, à l'aide d’un petit set très ludique (maracas, tambourins, claves, etc. ...), puis, certains des élèves auront naturellement envie de révéler des compétences plus spécifiques : il y a de nombreux apprentis-pianistes, chanteurs, rappers, guitaristes, batteurs ... parmi nos jeunes collégiens.

2. Construction du parcours (pendant le temps scolaire et avec une classe donnée)

L'artiste, le scientifique a t'il déjà mené un parcours CAC lors des éditions précédentes ? Si oui, précisez dans quel collège, la ville et ce qui motive le renouvellement de sa candidature.
  • Intervention Son dans le cadre du parcours "réalisation d'un film d'animation en stop-motion" avec l'association Kinofabrik au collège Pablo Neruda à Gagny en Avril 2017. Enregistrement et mixage des dialogues du film.

L'atelier construit et encadré par l'artiste / le scientifique se déroule sur une durée d'environ 20 heures

Atelier (environ 20h)
  • L'objectif du parcours étant la composition et l'écriture d'un morceau complet; nous scinderons l'atelier en 2 moments de durée égale: -10 h dédiées à la partie instrumentale. -10h dédiées à l'écriture du texte et à la performance vocale. Chacun de ces segments sera inauguré par un moment de discussion entre le professeur, les élèves et l'intervenant.Le but étant de définir en commun une direction artistique: c.a.d, quel type, quel genre de musique nous voulons créer: un rap, un morceau de r&b etc ... Un argumentaire sera demandé aux élèves, une session d'écoute de morceaux que nous utiliserons comme source d'inspiration aura lieu. Le choix de la thématique du texte se fera sur le même procédé. Ces choix validés "démocratiquement", nous commencerons dans la foulée le temps d'enregistrement à proprement parler. Pour captiver l'attention du groupe nous opterons le plus possible pour de l'enregistrement en groupe, non pas un par un derrière le micro, mais tous ensemble autour du micro.

Les sorties développent et mettent en perspective l'univers artistique / culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique

Sorties (environ 10 heures) développent et mettent en perspective l'univers artistique, culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique
  • LA PLACE Centre cutlurel dédié au Hip-Hop à Chatelet les Halles Battle de rap et projection d'un documentaire sur la culture hip-hop. — END OF THE WEAK — Né en 2000 dans l’arrière salle d’un restaurant du Lower East Side à New York, le End Of The Weak est un contest d’improvisation pour MC. Les challenges et battles sont un nouveau phénomène répandu du Hip Hop, et font éclore de nombreux talents tels qu’Eminem. Regrettant l’esprit souvent négatif des battles, les membres de EOW décident de former une nouvelle forme de compétition qui permet de tester les capacités des rappeurs. Le concept s’exporte en France dès 2004 sous l’impulsion de Sammy Jackets et de Webbafied (premier vainqueur du MC Challenge New York.) Le End Of The Weak est désormais un passage incontournable pour les MCs en quête de reconnaissance ! "Comme toujours, le casting réserve bien des surprises et sera révélé prochainement. On peut juste vous dire qu’il va y avoir beaucoup de monde sur scène. 8 MCs en 2 équipes de 4, jugés par 30 MCs ayant déjà remporté un EOW. Une seule règle, faut que ça parte dans tous les sens !! Texte, impro, le seul mot d’ordre est d’écrire une nouvelle page. Avec en première partie la diffusion du documentaire « Live from New-York » diffusé en 2002 sur Canal+ juste après « 8 miles » qui avait révélé le EOW en Europe.

L'analyse critique permet d'expliciter la démarche de l'artiste / du scientifique et le sens du projet

Les temps de réflexion permettent d’expliciter la démarche de l’artiste/du scientifique et le sens du projet auprès de la classe. Ils ont obligatoirement lieu en présence des élèves et deux heures minimum doivent y être spécifiquement dédiées.
  • 2 h de restitution: -1h sur le morceau achevé : l’expérience d’une réalisation commune (les difficultés et les avantages), la diffusion via internet (questionnement sur les réseaux sociaux).  -1h de restitution sur les sorties: (réflexions autour de la production musicale, de sa diffusion et de l'importance de sa représentation-concerts, performances).

La restitution, temps de cloture du projet

Le temps de clôture offre une visibilité du chemin parcouru aux pairs, à la communauté éducative et au-delà et adopte une forme originale qui ne cherche pas uniquement la présentation d'une oeuvre réalisée par les élèves.
  • Nous pensons pertinent d'organiser une présentation qui soit une performance Live de l'oeuvre, un mini concert de poche organisé au sein du collège. Avec un petit cocktail durant lequel l'ambiance musicale sera assurée par une sélection de musiques choisie par les élèves.

3. Co-construction du parcours

Liens avec les différentes entrées du projet d'établissement et notamment de son volet culturel.
Les axes du projet d’établissement auxquels il est fait référence sont explicités et le parcours a pour ambition de s'ouvrir à l'ensemble de l'établissement (rencontres avec d'autres classes, chantiers d'étape ...).
  • Le professeur de musique sera un partenaire et un acteur privilégié essentiel de ce projet. Nous élaborerons ensemble et en amont des séances, des axes de travail et des ponts en rapport direct avec les intérêts et les thématiques que le professeur a choisi de mettre en avant dans son cours. Par ailleurs, comme un moment introductif sera dédié à la technique, il serait intéressant de solliciter également les professeurs de physique et de technologie afin de définir ce qu'est le son et en quoi consiste sa numérisation lors de l'enregistrement. en effet, il semble pertinent de donner une perspective historique sur l'évolution des procédés d'enregistrement et particulièrement sur le passage de l'ère analogique, à celle de la révolution numérique. Enfin, dans la mesure où l'oeuvre commune va inclure de la mélodie bien sur, mais également du texte; il semble intéressant de solliciter aussi le professeur de littérature pour élaborer un texte collaboratif dans lequel pourraient apparaitre références et clins d'oeil aux thèmes mis en avant en classe.
Liens avec les enseignements et notamment celui de l’histoire des arts. Les objectifs sont explicités par discipline et en lien avec le socle commun de compétences et de connaissances
  • A bien des égards, le parcours s'inscrit dans les objectifs fixés dans le socle commun: -Mobiliser des techniques vocales et corporelles au service d'un projet d'interprétation ou de création musicale. -Utiliser des outils et espaces numériques pour échanger, stocker, mutualiser des informations.Là encore, la place centrale de l'ordinateur dans notre processus de travail fait directement écho. -Comprendre et interpréter des textes ou des œuvres -Exercer son regard critique sur divers œuvres et documents -Analyser et interpréter des œuvres et formuler sur elles un jugement personnel argumenté. Ces 3 derniers objectifs du socle commun sont également mis en exergue par notre travail: 1-Les élèves seront très sollicités pour interpréter, performer, enregistrer, c'est leur performance qui constituera la qualité de l'oeuvre finale. 2-Le point de départ du parcours est l'analyse d'un 'tube' planétaire.

Application MICACO | Date : 28/07/2017