Département de la Seine-Saint-Denis | La Culture et l'Art au Collège

Edition | Année parcours : 2017

Informations sur le parcours à la date du : 28/07/2017

Chansons : textes, interprétations et représentations du monde

Coordonnées du collège
  • Collège affecté : Collège Antoine de Saint-Exupéry
  • Ville : ROSNY-SOUS-BOIS
  • Classe : 4ème 
Coordonnées de la structure
  • Nom de la structure : Compagnie Sandrine Anglade
Coordonnées de la personne ressource
  • Identité : Madame Sandrine Anglade

1. Articulation avec un processus de création :

Le parcours a un lien avec la création / le projet scientifique en cours ou à venir

Projets artistiques/scientifiques en cours ou à venir de l'artiste ou du scientifique menant le parcours
  • Formé au Conservatoire d'Avignon et au Cours Florent, Laurent Montel joue au sein de plusieurs compagnies avant d'intégrer la Comédie-Française en 1997 en tant que pensionnaire. Il y reste six ans et y travaille notamment avec Jean-Louis Benoit , Le Révizor, Le Bourgeois Gentilhomme, Simon Eine, Les femmes savantes, Sandrine Anglade, Jacques Conort, et surtout Daniel Mesguich, avec lequel il entame un long compagnonnage - dix spectacles dont, à la Comédie-Française, Andromaque et l’opéra Bouffe La vie parisienne. Il a travaillé depuis avec JL Benoit - De Gaulle en mai, La nuit des rois - Sandrine Anglade - l'Oiseau vert, Le Cid - et toujours Daniel Mesguich. Avec l'Ensemble musical FA7, il collabore comme acteur, récitant, diseur, mais aussi comme auteur et concepteur de spectacles : Petit Tom, Pierre de la lune, Veillée douce, l'Histoire du soldat. Il a co-écrit avec Sarah Gabrielle la Trilogie Eby, spectacles jeune public joués partout en France. Il est l'auteur de trois pièces : La langue coupée, Ardennes, Eau, allée, lilas.
Articulation du parcours avec ces projets
  • Le parcours entamé avec Daniel Mesguich lui fait découvrir l'importance du texte, et la richesse des interprétations possibles. Il s'agit au théâtre, de poser des questions, plus que de donner des solutions, d'ouvrir le champ - le chant - des sens possibles, de ne pas interroger le texte sur ce qu'il VEUT dire - car qui le sait ? – mais sur tout ce qu'il PEUT dire. Le travail régulier qu’il a mener sur l’alexandrin et le texte poétique l’a amené à approfondir les relations entre le rythme et le sens, et à explorer le style poétique. Il a pu travailler le chant au théâtre notamment avec Daniel Mesguish, La Vie parisienne de Jacques Offenbach et avec Sandrine Anglade, l’Oiseau Vert de Carlo Gozzi. En 2018, Laurent Montel participera à la création à Rosny Sous Bois de Même si le sable chante, mis en scène par Sandrine Anglade.

2. Construction du parcours (pendant le temps scolaire et avec une classe donnée)

L'artiste, le scientifique a t'il déjà mené un parcours CAC lors des éditions précédentes ? Si oui, précisez dans quel collège, la ville et ce qui motive le renouvellement de sa candidature.
  • Laurent Montel a déjà mené deux parcours CAC, sur la saison 2014/2015 avec une classe de 4e du Collège Louis Pasteur de Villemonble sur Le Cid autour de l’alexandrin, et sur la session 2016/2017 avec une classe de 4e du Collège Saint Exupéry de Rosny sous Bois sur l’Héritier de Village de Marivaux autour des jeux de faux-semblants dans le théâtre marivaldien. Ces expériences sur une année avec les élèves, qui permettent un travail de profondeur sur un texte et la pratique théâtrale, ont été très enrichissante et lui ont donné envie de continuer l’expérience.

L'atelier construit et encadré par l'artiste / le scientifique se déroule sur une durée d'environ 20 heures

Atelier (environ 20h)
  • « Par bonheur par consolation Me sont restées les quatre chansons » Quelle drôle de chose, cette chanson qui nous accompagne, à tous les moments de la vie, les bons comme les mauvais, qui s'y associe, qui s'y colle, si bien qu'on ne saurait penser aux uns sans fredonner les autres, et chantonner la moindre d'entre elles sans voir arriver le souvenir dans lequel elle se fond. « Des mots mêlés à la musique... » dit Brassens « Un art mineur... » dit Gainsbourg. « Celle qui rentre par une oreille Trouve l'autre fermée Et ressort par la bouche La chanson... » Quelle drôle de chose, cette chanson avec son air de rien, qui devient entêtante, dont on n'arrive jamais vraiment à se débarrasser, et qui ressurgit, sans prévenir, à la moindre occasion... Nous explorerons au cours de cet atelier le répertoire de la chanson française, des anonymes des siècles passées au grands auteurs-compositeurs-interprètes du vingtième siècle. Nous en étudierons les mécanismes : force percussive et rythmique des mots, choix du lexique, ellisions assumées, allitérations, assonnances, différences d'écriture avec la prosodie classique... Enfin nous ferons théâtre de tout ce matériau accumulé, et nous poserons la question dramaturgique de toutes ces petites histoires, utilisant pour cela tous les outils de l'art de l'acteur. Il s'agit d'utiliser la chanson comme une "mini pièce de théâtre". Chansons écrites, appartenant à des répertoires variées ou chansons à écrire. Travail sur le sens, la structure d’écriture, l’imaginaire, les valeurs qui se racontent à l’intérieur d’une chanson. Dire, raconter, interpréter. Par ces textes courts, on travaille sur l’art de l’acteur et de l’interprète, la compréhension et la transmission d’un texte, sa qualité poétique, littéraire.

Les sorties développent et mettent en perspective l'univers artistique / culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique

Sorties (environ 10 heures) développent et mettent en perspective l'univers artistique, culturel de l'artiste / du scientifique et sa pratique
  • -Visite guidée de l’Espace Georges Simenon avec découverte des métiers du spectacle qu’ils soient techniques, artistiques ou administratifs, ce qui sera utile pour les stages de 3ème qu’ils auront à faire l’année suivante. - sortie à l’Espace Georges Simenon de Rosny sous Bois pour une 1 répétition et la création du spectacle Si même le sable chante (mise en scène Sandrine Anglade) - L’Héritier de Village de Marivaux au Théâtre de Cachan, le 9 mars 2018, spectacle dans lequel joue Laurent Montel - un concert ou un spectacle en lien avec le projet à déterminer en fonction de la programmation à l’Espace Georges Simenon et/ou dans un autre théâtre

L'analyse critique permet d'expliciter la démarche de l'artiste / du scientifique et le sens du projet

Les temps de réflexion permettent d’expliciter la démarche de l’artiste/du scientifique et le sens du projet auprès de la classe. Ils ont obligatoirement lieu en présence des élèves et deux heures minimum doivent y être spécifiquement dédiées.
  • L’équipe pédagogique du projet est présente lors des ateliers et travaille en constante relation avec le ou les comédiens qui dirige(nt) les séances ; elle participe aux briefings et aux synthèses faits entre les comédiens et les élèves. Des prolongements dans les cours seront parfois nécessaires, comme par exemple la lecture ou l’écriture de chansons. Concernant les sorties, une préparation, en amont et un bilan, en aval s’effectueront dans les cours. Un cahier de bord sera tenu tout au long du projet par un élève différent à chaque séance et sa rédaction pourra être supervisée en cours. Un bilan sera réalisé à l’issue des 10 premières heures d’ateliers entre l'équipe pédagogique et les intervenants.

La restitution, temps de cloture du projet

Le temps de clôture offre une visibilité du chemin parcouru aux pairs, à la communauté éducative et au-delà et adopte une forme originale qui ne cherche pas uniquement la présentation d'une oeuvre réalisée par les élèves.
  • Pour rendre compte du projet, une restitution se fera sous forme de représentation théâtrale réalisée par les élèves, où sera convié le reste communauté scolaire de l’établissement, son Administration et les autres élèves, ainsi que les familles des élèves, elle pourra être programmée à l’Espace Georges Simenon de Rosny-sous-Bois ou au Conservatoire de Rosny Sous Bois. Par ailleurs, sur la base du volontariat, les élèves pourront participer à la création de Sandrine Anglade en mai 2018 au Théâtre Georges Simenon, Si même le sable chante (titre provisoire) réunissant une grande chanteuse lyrique Agnieschka Slawinska (formée à l’Opéra National du Rhin, magnifique Pamina dans La flûte enchantée de Peter Brook), une jeune comédienne, Sarah-Jane Sauvegrain, et un chœur d’amateurs rosnéens, mêleront leurs voix, leurs souffles, pour raconter dans la sensualité des mots et du chant, l’odyssée de la voix et de l’art des sons

3. Co-construction du parcours

Liens avec les différentes entrées du projet d'établissement et notamment de son volet culturel.
Les axes du projet d’établissement auxquels il est fait référence sont explicités et le parcours a pour ambition de s'ouvrir à l'ensemble de l'établissement (rencontres avec d'autres classes, chantiers d'étape ...).
  • Ce parcours répond aux exigences du projet d’établissement du collège Saint-Exupéry qui, dans son premier axe – Axe Réussite-, propose aux élèves une ouverture culturelle. De plus, le projet contribuera à l’apprentissage de l’histoire des arts grâce à la réflexion menée sur l’écriture théâtrale, la visite du de l'Espace G. Simenon et de ses installations techniques et l’opportunité d’assister à plusieurs représentations théâtrales dans l’année et dans des théâtres différents. Par essence, le théâtre étant une activité collective, le parcours participe à l’objectif du bien-vivre ensemble, de l’autonomie de l’élève, de la prise de confiance en soi et du développement de l’estime de soi. Enfin, ce projet qui fait travailler en synergie le collège Saint-Exupéry, le théâtre de Rosny-sous-Bois et la troupe Sandrine Anglade concourt au renforcement des relations avec les collectivités et les partenaires culturels.
Liens avec les enseignements et notamment celui de l’histoire des arts. Les objectifs sont explicités par discipline et en lien avec le socle commun de compétences et de connaissances
  • Ce projet s'articule dans un premier temps avec les objectifs du Socle commun à travers les domaines suivants : Langages pour penser ou communiquer: dans ce domaine les élèves pourront comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit et en utilisant les langages des arts et du corps. Méthodes et outils pour apprendre: grâce à la gestion du projet en groupe et de façon individuelle les élèves aborderont l'organisation du travail personnel et la coopération et réalisation de projets. Formation de la personne et du citoyen: à la lecture des différents textes de chansons et à travers les échanges avec les différents intervenants, les élèves devront mettre en œuvre l'expression de leur sensibilité et de leurs opinions, respect des autres, la responsabilité, le sens de l'engagement et de l'initiative. Représentations du monde et de l'activité humaine: grâce aux différents thèmes des chansons les élèves auront une réflexion sur l'expression du monde à travers le média particulier du texte et de la musique. Invention, élaboration, production: l'élève imagine, conçoit et réalise des productions de natures diverses. Il développe son jugement, son goût, sa sensibilité, ses émotions esthétiques. Enfin le projet est particulièrement approprié, dans un second temps, aux thèmes proposés pour le programme de Lettres (Volet 3) dans la rubrique « Culture littéraire et artistique » qui rappelle en effet que : « l'acquisition d'une culture littéraire et artistique est l'une des finalités majeures de l'enseignement du français. Elle suppose que les élèves prennent le goût de la lecture et puissent s'y engager personnellement (…)» Les thèmes de la classe de 4ème, niveau retenu pour le projet, « Individu et société : confrontations de valeurs ? » et « La fiction pour interroger le réel » permettront une étude complète et pertinente des différents textes mis en musique. Une étude plus particulière du langage propre à la poésie et la chanson sera faite en classe de manière à souligner la spécificité du texte poétique destiné à être chanté et mis en musique.

Application MICACO | Date : 28/07/2017